-PORT LOREC, après la plage de la mine et du Tombeau d’Almanzor.blog_Port_Lorec_et_port_Georges_001

La tradition populaire a cherché une signification à ce toponyme dans le fait que les sables sont aurifères dans cette portion du littoral. Or les noms issus du breton aour ( l’or) n’apparaissent nulle part en toponymie et ne semblent utilisés qu’en littérature .

En réalité,ce toponyme vient d’un patronyme porté autrefois à Piriac.

En 1572 apparaît dans un manuscrit le nom d’un Olivier de Lozdrec. Dans les registres de catholicité de Piriac on y trouve le nom de Jehanne Le Lodrec.

Ce nom est comparable au gallois "llodrog" et signifie «  qui porte des chausses, des bas ».

port_LOREC_1

 

 

PORT LABE ou NABE , est à première vue un hydronyme car cette anse se trouve à l’embouchure d’un ruisseau nommé le Nabé qui pendant des siècles a fait le partage des paroisses de Piriac et de Guérande et depuis 1865 de Piriac et de La Turballe ;PORT_NABE

Mais les abbés de Redon étaient propriétaires de ces terres au XIIe siècle.

Le nom du « ruisseau Nabé » est vraisemblablement un dérivé de la forme française  «  ruisseau de l’abbé » ; de même « Port Nabé   un dérivé de « Port de l’abbé » ; d’ailleurs familèrement on disait «  je vais au l’abbé ». c’est donc ici une référence locale convaincante.blog_Port_Nab__001

 

 

 

 

 

 

Source : Gildas Buron (revue Pen Kiriac 1998) photos Jean Schauer