Ce nom reste une énigme de l'histoire de Piriac pour l'Abbé Letertre lui-même.Il avait bâti une hypothèse valable : "cette dénomination aurait pu être une ironie à l'usage du Pasteur Baron, un des personnages marquants de la lutte entre catholiques et protestants aux XVIe et XVIIe sièclesk, à Piriac. Né à Piriac même, il fut envoyé à Genève pour y faire sa théologie puis revint exercer son ministère au pays natal et au Croisic ; cela lui semblait plus logique que l'emplacement d'un quelconque fort militaire".

"Mais un beau jour, en feuilletant les registres de baptèmes, mariages et sépultures il tomba sur une indication de choix : Un Sieur du Fort Baron, Jean Rodic, fut parrain  à Piriac en 1664"

Sa première hypothèse s'écroulait, le culte protestant ayant cessé depuis plus de 30 ans!... La recherche historique est pleine d'embuches.

ref : Emile Leterte dans une revue de Pen Kiriac

 

chalets fort Baron

Aujourd'hui y logent la capitainerie et l'école de voile :

capitainerie Fort Baron