gm

 

 

 

C'etait une femme de caractère, intelligente et bosseuse !

 

meme

 

 

INTREPIDE GRAND-MERE : en 1944-1945 : Les Piriacais privés d'accès aux plages sauf à braver les interdits

Une grand'mère brave les interdits : Madame Adèle Lagré-Bourbin a pris le risque d'aller, à 78 ans, pêcher à marée basse, comme avant, malgré les barrières de barbelés ! Ses chers coquiliages lui manquent : moules. berniques. palourdes et couteaux. Elle a donc l'idée d'emprunter le " touc", grande canalisation. qui va de la venelle du sourd à la côte. Elle en est revenue le panier plein. ravie et fière de son audace. non sans entendre les réprimandes de la famille pour les risques encourus. 

 

 

Tres présente  dans tous les bons coins de pêche à marée basse et sur les plages choisies suivant la direction du vent : tantôt au bâteau de sauvetage, tantôt dans le port et bonne nounou des enfants de la famille et des amis.

un moment de détente devant la baraque du Gros Jules :

1960 baraque gros jules 001

 

Elle avait l'habitude de s'assoir sur ce banc de pierre de la rue qui porte maintenant son nom,  notamment pour y travailler : nettoyer ail et oignons, plumer canards et poulets. 

 

le banc de la centenaire