Selon les actes de baillées et d’aveux datant du XVème siècle, Kervarin, comme le tiers des villages et hameaux de Mesquer est formé du préfixe «ker» qui signifie «lieu où il y a de la vie et par extension : hameau, village» et du patronyme du fondateur éponyme du village, ici un certain «Goarin».
Kervarin borde les marais et a connu depuis le raz-de-marée de 1598, des inondations régulières malgré l’édification du brise-lame de Merquel en 1869.