61217162_p

Pour agrandir veuillez cliquer ci-dessous:

Carte Cotière de Mesquer

 

 Photos commune expo cartes postales 1200photo mesquer 001

 

 

 

 

 

 

 

L'office de la langue bretonne traduit Mesquer par Mesker, dont la signification peut sembler évidente : le village du Mès, du nom du ruisseau, le Mès, et Ker, le village.

Toutefois, on peut se demander pourquoi le terme « Ker » est placé en suffixe alors qu'en breton, les noms de villages s'écrivent avec « Ker » en préfixe.

L'office de la langue bretonne indique les orthographes successives de Mesquer :

  • 1330 : Mesquel puis Mesquer 1415 – Mesquier
  • 1574 : Mesguer 1630 – Mesguier
  • 1654 : Mesquier

Dans "la boucle du Mes" il est noté que dans les textes les plus anciensayant subsisté, on trouve pour la première fois le nom de Mesquer  en 1182.

l' évolution orthographique de Mesquier entre 1415 et 1654 pourrait être attribuée à une erreur de transcription sur les régistres paroissiaux.

 En breton, MES = champ et GUER =kaër=pays

Les uns y voient la réunion de deux mots : « Mes » désignant le ruisseau plus connu sous le nom d' étier de Pont-d'Armes, et « KER » le préfixe breton si employé dans la formation des noms de lieu. Mais comment expliquer que ce mot ait fait exception à la règle générale : pourquoi « Ker » est-il suffixe ici ? On n'a pas d'exemple de ce fait, sauf pour Cosquer à cause de l'adjectif « Cos » qui veut être suivi du nom auquel il se rapporte. On devrait avoir Kermes et non pas Mesquer comme on a Kervarin, Kerguillote, etc......D'autres ont vu dans Mesquer l'adjectif breton «kaër=joli et ont traduit Mesquer par joli « Mes ».

Enfin, on a décomposé le mot Mesquer ainsi : Maris Ker=lo pays de la mer, associant un préfixe breton avec un génitif latin.

Le mot Mesquer, d'ailleurs, du moins dans sa forme primitive, est vraisembablement antérieur aux invasions bretonnes. Il ne faut donc pas lui chercher une origine bretonne qu'il ne peut avoir